3raisons non_a_no_billag

Ne vous laissez pas prendre au piège « No Billag » !

  • Parce que la redevance, c’est moins cher !

En faisant un mauvais calcul et en acceptant l’initiative, les téléspectateurs et auditeurs ne feront pas d’économie. Ils paieront beaucoup plus cher que la redevance (un franc par jour) pour voir leurs films préférés, suivre les matches de hockey et de football ou écouter les informations du matin.

  • Parce que « No Billag » trompe le public !

L’initiative n’est pas une proposition de changement du système. Elle condamne directement les médias audiovisuels romands. Il n’y a pas de plan B ! L’initiative interdit définitivement tout financement public, que ce soit par l’impôt, la redevance ou la subvention.

  • Parce que « No Billag » ne fait que des perdants !

Avec l’initiative, le public aura moins de choix, en particulier en Suisse romande. Il payera chaque film et chaque match, ou devra supporter des publicités sans fin. La disparition programmée des chaînes suisses laissera le champ libre aux médias étrangers qui ne parleront jamais de l’actualité suisse.